Formations Professionnelles

Notre NRJ en été

Partager

Derniers Commentaires

Acouphènes

Acouphènes : la médecine chinoise propose une autre approche


Ce joli nom d'acouphènes recouvre une diversité de situations telles qu’on pourrait dire que chacun a son acouphène.

Les malheureuses victimes peuvent « entendre » un sifflement, un jet de vapeur, une vibration, un bruit de clochette ou de feuille... les plaisirs sont variés… les causes également : oreille externe, moyenne ou interne, mauvaise circulation, problèmes de dents ou d'arthrose cervicale….


Un acouphène peut cacher une maladie plus grave et il faut toujours consulter un médecin.
Malheureusement, aucune cause curable n'est trouvée et les médicaments proposés sont souvent inefficaces.

Classiquement, on emploie des médicaments vasodilatateurs dont le but est de mieux irriguer la zone en dilatant les vaisseaux.

Les traitements naturels sont, eux, aussi nombreux que les cas rencontrés :

Les acouphènes sont souvent négligés par les médecins, sans doute parce qu’aucun traitement allopathique ne parvient à les faire disparaître avec certitude. En médecine naturelle, plusieurs voies de recherche ont été explorées (myothérapie, amélioration de la circulation ou soins dentaires). La médecine chinoise offre une autre approche, d’ordre énergétique.

Actuellement, on recense en France près de 6 millions de personnes qui souffrent d’acouphènes et, chaque année, 200 000 nouveaux cas apparaissent ! Face à cette « épidémie », la médecine allopathique se perd en conjectures : défaut structurel de l’oreille interne, anomalies vasculaires inexplicables ou environnement sonore agressif...

En médecine naturelle, on prescrit souvent avec succès des manipulations douces (myothérapie), des remèdes pour réguler la circulation sanguine ou des soins bucco-dentaires.

Mais la grille d’analyse reste souvent « mécanique » et beaucoup d’acouphènes persistent, malgré tout.

Or, la médecine chinoise propose une tout autre approche, d’ordre énergétique.


L’énergie du rein et du foie

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), les acouphènes ont principalement deux origines énergétiques : le rein ou le foie.

  • Le rein : en MTC, le rein gouverne l’oreille et un trouble de l’énergie de cet organe pourra, en conséquence, avoir une incidence sur tous les troubles auditifs mais aussi sur les vertiges. Dans le cas d’un déficit de l’énergie du rein, les acouphènes seront plutôt de nature sourde ou se manifesteront par un sifflement grave. Ces symptômes sont, dans ce cas, souvent accompagnés de fatigue générale, frilosité, transpiration nocturne, perte de mémoire, lombalgie, faiblesse des genoux, manque de concentration… Et les acouphènes sont accrus lors des périodes de surmenage intellectuel ou physique ou en cas d’angoisse trop prononcée.
  • Le foie : au-dessus de l’oreille passe le méridien de la vésicule biliaire, elle-même liée au foie dans sa relation énergétique. Le foie régit les vaisseaux et filtre le sang.Si son énergie est bloquée, les acouphènes seront plutôt de nature aiguë, accompagnés de vertiges et de palpitations dans l’oreille. Ces symptômes seront accompagnés d’irritabilité, dépression, réveil nocturne, tension oculaire, hypertension essentielle, problème pour prendre des décisions, perte de libido ou maux de tête. Lorsque le foie est en cause, les acouphènes peuvent être déclenchés par un excès alimentaire, une colère, une contrariété ou le non-deuil d’un événement (décès, divorce, perte d’un emploi...).

Thérapies manuelles

Différentes techniques peuvent avoir des effets bénéfiques. Certains en tireront le plus grand profit, d’autres pas. Mais il convient de se montrer d'abord ouvert, puis patient, avant de se prononcer sur une inefficacité éventuelle : plusieurs séances peuvent être nécessaires avant d'obtenir un début d'amélioration.

  • Ostéopathie crânienne : dans tous les cas de figure, on consultera en premier lieu un ostéopathe crânien qui pourra vous améliorer, ou non, en 2 à 3 séances.
  • Manipulations vertébrales : en cas d’irritation de certains filets nerveux par le blocage de petits muscles du cou. La manipulation vertébrale supprime quasi instantanément tous les signes gênants. Deux séances à 10 jours d'intervalle peuvent apporter une amélioration.
  • Acupuncture, mésothérapie : ces deux méthodes qui sont à la fois neurosédatives, efficaces sur la douleur en général et décontracturantes musculaires, méritent d'être essayées. Cinq à six séances de l'une, de l'autre ou de l'association des deux, à une semaine d'intervalle, sont parfois suffisantes, même là où tout a échoué.
  • Digitopuncture, shiatsu : ces deux méthodes basées sur le massage, le frottement, l'étirement des points d'acupuncture peuvent se révéler utiles. Les séances sont hebdomadaires.

 

Voici le temoignage d'une patiente


"Voici une dizaine d'année, j'ai eu un courant d'air très fort sur un bateau.

Les jours suivants je me suis retrouvée avec une otite.

J'ai suivi un traitement donné par un ORL.

Au bout de trois semaines j'avais toujours des acouphènes, avec 30 % de moins d'audition.

Mon médecin homéopathe m'a conseille un cataplasme d'argile à l'arrière de l'oreille (assez épais afin qu'il ne sèche pas).

Je le laissais seulement 10 minutes (c'est très fort).

Je l'ai fait tous les cinq jours au départ : oreille gauche un jour, oreille droite le lendemain (cela deux mois).

Puis ensuite tous les 10 jours, puis tous les 15 jours, tous les 20 jours.

Ces cataplasmes ont duré sur 7 ou 8 mois.

Ensuite je n'ai plus eu d'acouphène.

Deux ans après j'avais récupéré toute l'audition de mon oreille gauche.

Mes acouphènes ne sont jamais revenus.

Je rappelle des cataplasmes de 10 minutes maxi. Si mon expérience peut servir à quelqu'un"

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus